Artiste associé de la 59ème édition du Festival d’Avignon, Jan Fabre habite la cour du Palais des Papes cet été avec ses créations. Chez lui, l’homme se manifeste à travers ses pulsions, celles du corps là où réside sa beauté, sa jouissance, de l’extase à l’agonie, de la soumission à la révolte

[...]

Pour illustrer ce travail autour du corps le meilleur exemple est l’événement créé cette année sur la scène parisienne : "Crying Body" au Théâtre de la Ville. Devant un écran où une femme pleure ce n’est qu’urine, masturbation, folie scatologique et sacrilèges douteux. Nouveau langage scénique qui explore la diversité du corps dans toutes ses productions, le théâtre avec Jan Fabre devient un théâtre d’anticipation.

(Jean-Baptiste Deau pour Evene.fr - Juillet 2005 - source)

Deux acteurs grimaçants insultent le public.Une femme richement vêtue du public dit d'un air précieux : "c'est insupportable de vérité !..."

(Astérix et le chaudron, Uderzo & Goscinni, publié pour la première fois en 1968 - voir Wikipedia, article "Astérix le Gaulois" ou article "Astérix et le chaudron").