J'ai l'oreille tordue

Vous connaissez le Babel fish ? Eh bien moi je suis un peu pareil, sauf que je déforme ce que j'entends ! Surtout quand la chanson est chantée par Starsailor et qu'on a l'impression qu'ils font exprès de massacrer l'anglais en prenant un ton complètement emprunté. Ceci dit, vu d'où ils viennent, c'est peut-être leur accent. Enfin bref.

Voici donc ce que ça donne quand j'écoute "Four to the floor" :

We're flat, don't hug!
"Hooray!" from the stars
You told me Tootsie
My bra...
No cross to bed,
No reason to kill
My wife was (o)n all four
In Eire!

(Chorus 1)
Four to the floor
Never see him clear
I could have it all
Whenever you are me (mean?)

Her eye in hand
Ignore, understand
The playa of the corpse (the prey of the cops?)
Mona...

(to chorus 1)

(Chorus 2)
Four to the floor
I was sure
She would be my girl
Wee! Dread(y) little world...
Have a little gun... (gum?)

(Chorus 3)
Four to the floor
I was sure
Never see him clear
I could have it all
If only you were me (mean?)

(to chorus 2)

(to chorus 1)

Amusez-vous

Je vous propose un petit jeu : remplissez une grille hebdomadaire de webradio... la webradio de vos rêves, quoi ! Vous trouverez des modèles au format OpenOffice.org 2.0, Excel et PDF... à imprimer et à colorier, comme à la maternelle !

Envoyez-moi vos résultats... sous forme de fichiers informatiques si vous les avez faites par informatique, en tant que scan... moi perso j'aime bien les faire sur papier, avec un stylo bille fin.

Un bout de ma grille

Modèles

Magie des mots

Lu sur le blog des correcteurs du Monde :

Grimoire est le doublet populaire de grammaire [...] ; le grammairien, au Moyen Age, passait pour sorcier auprès de la masse, illettrée ; le grimoire était le livre des magiciens et des sorciers ; passé en anglais, et devenu gramarye, le mot y a signifié magie ; puis, le mot se déformant (le r devenant l), les Anglais ont formé le mot glamour, qui signifie charme magique, enchantement, éclat prestigieux.

(citation de Albert Hamon, Les Mots du français, Hachette Education, 1992)

Alors, la grammaire, glamour thing ou sorcellerie ?

Marilyn Monroe in How to marry a Grammarian