La cigogne et le nain de jardin

CHARLEVILLE-MEZIERES (AFP) - Un boulanger à Charleville-Mézières a retrouvé sa cigogne en résine volatilisée en juin 2006 et qui lui envoyait depuis des cartes postales du monde entier, comme le nain de jardin dans le film-culte Amélie Poulain, a-t-on appris lundi auprès d'habitants.

Originaire d'Alsace, le boulanger Yvon Stengel a retrouvé sa cigogne Kevina samedi soir sur une place de la ville, près de la statue de Charles de Gonzague, le prince italien qui a fondé Charleville en 1606.

Entre polar et John Le Carré, l'endroit des retrouvailles lui avait été indiqué par une lettre, également adressée à la rédaction du quotidien local l'Ardennais.

La cigogne lui avait été volée une nuit de juin dernier alors qu'elle décorait le toit d'un petit chalet en bois lors de la fête de la bière à Charleville.

Dès lors, M. Stengel avait reçu des photos de sa cigogne en train de poser devant les monuments les plus emblématiques du monde: la tour Eiffel, la porte de Brandebourg à Berlin, l'opéra de Sydney, la statue de la Liberté à New York.

L'animal en résine a été déposée samedi soir par des inconnus encagoulés dans l'une des vasques de la fontaine autour de la statue de Gonzague. Sa réapparition publique à la prochaine fête de la bière n'est pas exclue.

(Dépêche AFP sur Yahoo! News)